Une rentrée potagère réussie !

Les écoliers étaient en vacances cet été, mais pas les bénévoles et salariés de FNE 70, qui ont pris soin du jardin pédagogique d’Échenoz-la-Méline afin de leur offrir un beau spectacle pour la rentrée … et de belles récoltes suite aux plantations réalisées sans aucun produit phytosanitaire !

Une équipe FNE 70 bénévole et salariée pour encadrer les enfants

Cette rentrée potagère fut l’occasion de présenter Camille, volontaire en service civique, qui vient en renfort pour les animations : Camille a été adorable avec les élèves, elle sait comment les captiver, retient leur prénom, les encourager. Ils en étaient émerveillés ! Colette, bénévole assidue, et Nathalie, coordinatrice de projets, sont, elles, bien connues du jeune public.

La redécouverte du jardin

Ce sont ces élèves qui, au printemps, sont venus au jardin planter cucurbitacées, pommes de terre, topinambours, ainsi que toutes les fleurs qui non seulement ont égayé le jardin tout l’été mais en plus, ont permis la formation des légumes par leur rôle favorisant la pollinisation. Les enfants (CE2 / CM1), les parents présents ainsi que l’enseignante Virginie étaient ravis de revenir au jardin. Nous avons même eu l’aide de Denis, un papy venu de Besançon ! Ils l’ont trouvé changé leur jardin, ont voulu savoir à quoi ressemblaient désormais les petites plantules qu’ils avaient délicatement mises en terre.

La rentrée au jardin pour les enfants
Les enfants au jardin

Les travaux du jour

Pour le premier groupe, le moment le plus merveilleux est bien évidemment quand on plante la bêche et qu’en soulevant, on découvre … des pommes de terre, de vrais trésors pour les enfants ! Il y en avait de toutes petites, et de très grosses, quel moment magique ! Puis on continue la chasse au trésor : qu’allons nous trouver sous ces très hautes plantes aux grosses feuilles vertes ? Ho hisse : mais quel légume bizarre ! C’est un topinambour, leur explique Camille (Tiens il faudra goûter !? on ne connaît pas).

Le second groupe, lui, s’est chargé de ramasser l’herbe tondue pour la déposer sur la terre afin de ne pas laisser le sol à nu en hiver mais ils étaient plus proches des framboisiers que de leurs brouettes, les petits gourmands !

Un autre groupe, a pu ramasser, avec patience et minutie, des graines : de soucis, de cosmos, de Cleome spinosa (plante araignée), de pavot et de Crocosmia.

Enfin un dernier groupe a eu à effectuer l’arrachage des tiges et feuilles des cucurbitacées et nettoyer cette parcelle afin que nous puissions y semer un engrais vert : le seigle. On sème le seigle à l’automne car il résiste bien au froid et aux gelées et il est un très bon couvre sol qui étouffe les mauvaises herbes. Il a un feuillage abondant (partie visible), qui va puiser l’azote disponible dans le sol et ainsi éviter qu’il soit lessivé. De plus, il a un système racinaire important (partie invisible), qui va aérer et décompacter le sol.

La mairie d’Échenoz-la-Méline parle de cette rentrée potagère sur son site Internet ainsi que l’Est Républicain !

Merci à toutes et à tous pour votre soutien !