Attaques du loup en Haute-Saône, la préfecture envisage l’autorisation de tirs de défense

Rédigé par FNE70


12 septembre 2020 Non classé aucun


Après une série d’attaques d’un loup sur le secteur de Fougerolles, un comité loup s’est tenu en préfecture de Haute-Saône le mardi 8 septembre. Devant la répétition des attaques, des tirs sont envisagés, sous certaines conditions.

Le loup est une espèce protégée et les marges de manœuvre des services de l’Etat sont encadrées par le plan national loup. Il faudra plusieurs conditions pour que ces tirs de défense soient autorisés. “Il est important de travailler sur les mesures de protection, pour éviter que nouvelles attaques se réalisent… Dès lors que les agriculteurs ont déjà subi des attaques et mis en place des moyens de protection, il est possible pour le préfet à titre dérogatoire d’autoriser des tirs de défense” a précisé la préfète.

Ces tirs de défense ne pourront se faire qu’en cas d’attaque, à 100 mètres au moins du prédateur. Le tir pourra être effectué par l’agriculteur, ou un tiers mandaté, comme les louvetiers. Ces derniers étaient déjà présents sur le secteur, mais leur présence n’a pas empêché le loup de passer à l’attaque quasiment chaque nuit.